Pêche au filet barrage©Nicolas Van Ingen

La pêche

Avec ses multiples cours d’eau, le Parc Loire-Anjou-Touraine fait le bonheur des pêcheurs ! Amateurs et professionnels y pratiquent la pêche à la ligne, aux engins et aux filets. Leurs prises sont principalement constituées de brochets, carpes, sandres, silures, goujons…

La pêche en Loire, une pratique encadrée

La pratique de la pêche sur le territoire est réglementée depuis le Moyen-Âge. Aujourd’hui, les prises de certaines espèces emblématiques sont très encadrées, et autorisées aux seuls professionnels : c’est le cas pour la lamproie, l’anguille, la civelle ou encore l’alose.

Même récréative, la pêche en eau douce nécessite de détenir une carte de pêche valable sur le secteur concerné. Les amateurs installés en bord de rivière ou d’étang sont tous membres d’une Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. Ils pratiquent sur les lots où leur association a négocié le droit de pêche avec la collectivité ou les propriétaires privés. En effet, les fleuves ne sont pas toujours domaniaux : l’Indre et le Thouet, par exemple, sont en partie privés. Libre au propriétaire de céder ou louer son lot de pêche à une association !

Certains lots peuvent être exploités simultanément par des amateurs et des professionnels : les « bons coins » de pêche se partagent ! L’enjeu est alors de concilier les différents usages et la bonne conservation des milieux aquatiques.

Animation pêche encadrée par la Fédération de pêche 49©Jérôme Paressant

Les pêcheurs professionnels du Parc

Le Parc Loire-Anjou-Touraine ne compte plus que deux pêcheurs professionnels, seuls autorisés à utiliser certains équipements comme le guideau (ou dideau), la senne, le verveux, ou le filet-barrage, engin emblématique du Val de Loire mais pratiquement disparu. Ces équipements sont dits « passifs » car les poissons viennent se prendre dans les filets : ils ne sont pas attrapés.

Les pêcheurs professionnels ont le statut de chef d’exploitation agricole. L’État leur attribue leurs licences ainsi que leurs lots de pêche par des baux de 5 ans renouvelables. Ils tiennent un carnet dans lequel ils consignent leurs prises, toujours dans une optique de gestion durable de la ressource.

Les restaurateurs du territoire se fournissent auprès des pêcheurs professionnels. Mais ces derniers cuisinent et transforment également les produits du fleuve, principalement sous forme de terrines de poisson. Avis aux amateurs !

Vous aimerez aussi
Hervé Lefort - Ceux qui nous nourrissent©David Darrault
Alimentation et agriculture Agriculture

Une exposition photographique et sonore, pour faire connaissance avec une vingtaine de "passeurs" des goûts et de produits du territoire : apiculteurs...

Bateau à Chouzé-sur-Loire©Nicolas Van Ingen
Loire Sur l’eau

La Loire est une voie majeure de transport des marchandises jusqu’à la fin du 19ème siècle. Mais elle n’en reste pas moins sauvage et imprévisible...

Champ de chanvre en Loire-Authion ©Nicolas Van Ingen
Agriculture

Le Val d’Authion, terre de culture, accueille une production intense qui s’exporte mondialement : les semences. Des entreprises à la pointe de ces...

Les plus consultés
Confluence Loire et Vienne©Daan Loeg-Shutterstock.jpg
Val de Loire Loire

La Touraine et l’Anjou sont unis par un lien  majestueux, la Loire, rejointe par de prestigieux affluents. De ces confluents sont nés des paysages où...

Le Parc en 12 panneaux, une exposition itinérante à découvrir. Pour comprendre le fonctionnement du Parc et ses actions, une exposition itinérante est...

Découvrez le diagnostic du territoire pour le renouvellement CETD et le nouveau dossier de candidature du Parc.