Vous êtes ici : Accueil / Nos actions / La protection de la nature / Suivi du Busard cendré

Suivi du Busard cendré

Pour sauver les jeunes Busards cendrés, le Parc mène avec la LPO des actions de protection des nichées et un suivi annuel

Crédit photo : Louis-Marie Préau

Dans la famille «Rapaces», je voudrais le Busard cendré ! A ne pas confondre avec son cousin, le Busard Saint-Martin, dont il se distingue par une silhouette plus fine et un liseré noir le long des ailes.
Le Busard cendré revient d’Afrique au printemps pour nicher dans les cultures. Il s’assure une discrétion et un bon garde-manger par la présence de rongeurs et de sauterelles sur le site, se faisant un remarquable auxiliaire de l’agriculteur !
Pas si bête l’animal !
Mais la nichée se trouve souvent menacée par la fauche. La moissonneuse s’apprête à passer alors que les petits n’ont parfois pas encore quitté le nid.

Pour assurer la protection des jeunes oiseaux, un suivi de l’espèce a été engagé depuis des années sur le territoire du Parc grâce à la LPO et ses bénévoles. La méthode est la suivante :

  • la LPO repère les nids en observant les parents
  • l’agriculteur est contacté et prévenu
  • si besoin le nid est sécurisé par un grillage quelques jours avant la date de fauche
  • les oiseaux sont bagués et marqués pour les suivre tout au long de leur vie.

 

C’est ainsi qu’en 2011, plus de 58 nids ont été inventoriés.  Sans cette action, le Busard cendré aurait probablement disparu du territoire du Parc, faute d’attention. Cette opération est financée chaque année par le Parc. Aujourd’hui ce partenariat engagé avec les agriculteurs prouve que des solutions simples et profitables à tous existent.