Vous êtes ici : Accueil / Le Parc / Les actualités / Tous mobilisés pour préserver la tourbière des Loges

Tous mobilisés pour préserver la tourbière des Loges

Située sur la commune de Brain-sur-Allonnes (49), la tourbière des Loges est unique en Maine-et-Loire. Mercredi 2 décembre, la LPO Anjou, la Fédération de chasses départementale, RTE et le Parc se sont réunis pour signer une convention de partenariat pour l'entretien d'une partie de ce milieu naturel.
Tous mobilisés pour préserver la tourbière des Loges

signature de la convention de partenariat

Un partenariat au service de la biodiversité

Située à la fois sur des parcelles communales et privées, la protection de la tourbière des loges fait aujourd'hui consensus auprès des acteurs locaux. Elus, Fédération de chasse, Ligue pour la protection des oiseaux étaient ainsi réunis mercredi dernier avec le Parc et RTE pour signer une convention de partenariat relative à l'entretien d'une partie du site.

Une partie de la tourbière est en effet surplombée par trois lignes électriques. Des interventions régulières étaient assurées jusque-là par RTE pour des raisons évidentes de sécurité. Mais ce milieu humide et fragile nécessite un entretien doux, notamment pour éviter à la végétation de reprendre le dessus.

Ce sera chose faite très prochainement puisque cette tâche a été confiée à la LPO Anjou et à la Fédération de chasse du Maine-et-Loire qui voient un intérêt commun à préserver ce site naturel d'exception.

Ces deux partenaires s’appuieront également sur des entreprises d’insertion ou des chantiers écoles, pour des opérations de réouverture des milieux (coupe de bois, élimination des ligneux, évacuation des bois coupés) dans des zones parfois difficilement accessibles.

Ce partenariat fait l'objet d'un financement de la part de RTE, suite à un appel à projet lancé au niveau national.

Le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine coordonne cette opération qui s’intègre dans la mise en œuvre d’un plan de gestion du site dans sa globalité.

 

"On n'a pas encore tout découvert"

Seule tourbière du Maine et Loire, le site a été classé Espace Naturel Sensible par le département il y a déjà quelques années. Le maintien de sa richesse écologique dépend de son entretien. Le milieu a tendance à se refermer très rapidement, c'est pourquoi des interventions régulières doivent être programmées.

Difficilement accessible une partie de l'année, car innondée, la tourbière accueille de nombreuses espèces (faune, flore) très rares. C'est le cas de plantes carnivores comme les Droseras. D'autres plantes telles que la Gentiane pneumonanthe, l'Aconit napel ou la Linaigrette à feuilles étroites s'épanouissent sur ce milieu humide.

Ismael Lécrivain, en charge du dossier pour la Fédération de chasse précise "Au niveau faune, on note la précense du Campagnol amphibie sur lequel on va mener une étude l'année prochaine. C'est une espèce assez rare et on sait qu'on n'a pas encore tout découvert". De nouvelles parcelles sont encore à défricher...

Au-delà du partenariat avec RTE qui concerne une partie du site, de nombreuses actions d'inventaire et d'entretien seront menées dans les années à venir.

Une sortie découverte pour le public devrait notamment être prévue l'année prochaine.

crédit photo : LPO Anjou