Vous êtes ici : Accueil / Le Parc / Les actualités / Lauréats "Territoire à énergie positive pour la croissance verte"

Lauréats "Territoire à énergie positive pour la croissance verte"

Ce lundi 12 octobre 2015, 7 communes parmi les 13 retenues dans le cadre de cet appel à projet relayé par le Parc, ont été reçues au Ministère de l'écologie pour la signature officielle de leurs conventions. Retrouvez toutes les initiatives retenues !
Lauréats "Territoire à énergie positive pour la croissance verte"

Signature au Ministère de l'écologie

Un appel à projet national

En février dernier, le Parc a été distingué "Territoire à énergie positive pour la croissance verte". L'appel à projets, lancé par le ministère de l'écologie prévoit une enveloppe de 500 000 € par territoire lauréat pour soutenir des initiatives de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le Parc a proposé en juin aux communes et communautés de communes du territoire plusieurs thématiques d’intervention pour leur faire profiter de cette reconnaissance nationale. Sur les 24 candidats, 13 d’entre eux ont finalement été retenus à la suite d’une sélection basée sur des critères énergétiques et environnementaux ambitieux et respectant la règle d’un maximum de 80 % de cumul de subventions. Ils se verront attribuer une aide pouvant aller jusqu’à 40% du montant global des travaux.

Encourager l'écoconstruction

La grande majorité des projets concernent des travaux d’amélioration énergétiques mettant en œuvre des matériaux naturels afin de soutenir la filière écoconstruction pour laquelle le Parc mène déjà d’autres actions. Les aides accordées vont permettre de financer le surcoût par rapport à des matériaux conventionnels. Le souhait  est de développer le nombre de ces chantiers pour contribuer à terme à la baisse des prix et consolider l’activité économique des professionnels qualifiés.

Les projets non retenus pourront faire l’objet d’autres aides dans le cadre de crédits spécifiques de l’ADEME par exemple ou lors d’un nouvel appel dans le cadre de la poursuite de cette politique de transition énergétique.

13 communes retenues en Loire-Anjou-Touraine

Allonnes (49) : rénovation d'un foyer rural datant des années 60 pour améliorer les performances thermiques du bâtiment et son confort en utilisant des matériaux écologique notamment pour l’isolation. Subvention accordée de 102 942 € pour un total estimé à environ un million €.

Cinais (37)* : réhabilitation thermique du groupe scolaire. Les plafonds et les murs seront isolés avec des matériaux sains. Subvention accordée: 20 000 € sur les 150 000 estimés.

Couziers (37) : réhabilitation de la Mairie datant de 1958. Le bâtiment sera isolé et les menuiseries remplacées. Subvention accordée : 7 500 € sur près de 80 000 € estimés.

Faye la Vineuse (37) : réhabilitation de trois logements locatifs. L'isolation des murs, des rampants, des combles et du plancher est prévue. Subvention accordée : 37 613 € sur les plus de 370 000 € envisagés.

Gizeux (37)* : étude de programmation et d’aménagement d’un îlot du centre bourg. Etude pré-opérationnelle pour réaliser des logements  dans la poursuite du concours maison passive ligérienne qui consistait à concevoir des bâtiments contemporains en écoconstruction tout en respectant l'architecture locale environnante. Subvention accordée : 8 806 € sur 30 000 €.

Grézillé (49) : isolation thermique et rénovation d'une salle communale. Remplacement de la couverture et de la charpente. Isolation des murs et des plafonds, remplacement des menuiseries. Subvention accordée : 58 841 € sur 202 000 € de travaux

La Ménitré (49) : rénovation thermique des locaux de l'école Pierre Perret sur le bouquet de travaux :

  • Isolation extérieure du bâtiment, des combles, du toits et des murs du préfabriqué
  • Changement des menuiseries.
  • Pose de brises soleil horizontaux
  • Construction d’une ossature autour du préfabriqué, isolation en toiture  et en mur
  • Isolation extérieure des pieds de murs Est et Sud.
  • Pose de programmateurs
  • Installation d’une VMC double flux et de prises multiples avec interrupteur et économiseur d’énergie

Subvention accordée : 45 525 € sur 200 000 € de travaux évalués.

Lerné (37)* : restructuration de la mairie avec travaux d’extension, d’isolation, d’accès aux PMR. Les murs et les plafonds seront isolés. Les menuiseries seront remplacées. Subvention accordée : 26 364 € sur 150 000 €

Luzé (37) : construction d'une salle socio-éducative. La principale originalité de ce bâtiment public consiste à mettre en œuvre un système d’ossature bois remplie de paille. Les cloisonnement intérieurs et les peintures par exemple seront également en matériaux sains. Subvention accordée :   51 987 € pour un projet global estimé à 5300 000 €.

Rou-Marson (49) : réhabilitation de bâtiments communaux en restaurant scolaire. Une vieille grange en tuffeau et une ancienne habitation accolée seront réhabilités grâce à une conception globale d’éco-restauration. Le but de ce chantier démonstratif est d’optimiser les performances énergétiques, d’assurer un confort exemplaire et de respecter le patrimoine en tuffeau. Subvention accordée : 102 943 € pour une enveloppe estimée à environ 500 000 €.

Communauté de communes du Pays de Bourgueil (37) : création d'un maillage de voies cyclables entre Benais et Bourgueil. Une passerelle de franchissement du Changeon sera réalisée pour faciliter l'utilisation de déplacements doux pour relier les deux communes.
Subvention accordée : 10 800 € pour 36 000 € de travaux

Saumur (49)* : étude de faisabilité d'un projet de construction d'une cuisine centrale. Le projet doit renforcer la maîtrise de la collectivité publique sur la qualité des repas servis et développer l'approvisionnement en circuits courts. Subvention accordée : 16 680 € sur les 41 700 € prévus.

Villaines-les-Rochers (37) : acquisition d'un mini bus électrique. Le véhicule viendra remplacer un vieux diesel utilisé pour acheminer des habitants vers d'autres communes du secteur offrant des services. Subvention accordée : 10 000 € sur 30 000 € estimés.

Plus d'informations sur le site du Ministère de l'écologie

*communes ayant déjà signées la convention au Ministère de l'écologie.