Vous êtes ici : Accueil / Découvertes / La Maison du Parc / Les expositions à emprunter / Maison passive ligérienne

Maison passive ligérienne

Imaginer le patrimoine de demain

Comment concilier architecture contemporaine et patrimoine ? Comment construire un habitat à la fois conforme aux nouvelles exigences énergétiques et respectueux de l'identité locale ?

L'exposition présente les résultats du concours d'idées qui a permis en 2010 à plus de 100 cabinets d'architecture de proposer des solutions concrètes d'aménagements sur 5 communes du Parc : Blou, Bourgueil, Candes-Saint-Martin, Gizeux et Saint-Clément-des-Levées.

Pour emprunter l'exposition
Lien vers la fiche technique
Exemple d'implantation
Contact

Une fois la réservation effectuée, nous vous enverrons le contrat de prêt.

Autour de l'exposition
Nous vous proposons des ateliers, des films...
Lien vers leur présentation

Le concours d'idées

Depuis 2006, les communes du Parc se sont engagées à diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre, en réduisant notamment la consommation en énergie de l’habitat.
Pas question cependant de délaisser le bâti ancien et de construire uniquement des maisons écologiques standards.

Le Parc initie deux projets conjoints :

  • une étude sur la restauration et l’isolation des maisons en tuffeau,
  • un concours d’idées pour inventer une maison passive qui tienne compte de la richesse patrimoniale de nos communes.

Le concours d’idée, lancé en juin 2010 par le Parc, a permis à des professionnels ou étudiants en architecture d’imaginer des habitations innovantes, conciliant :

  • performance énergétique (construction s’approchant des labels “ Maison Passive ” et à minima “ Bâtiment Basse Consommation”),
  • contraintes patrimoniales,
  • respect des paysages,
  • faisabilité technique et financière.
 
Les architectes pouvaient choisir entre 6 lieux d’étude :
  • une friche à proximité du centre bourg de Blou,
  • un terrain encadré de plusieurs bâtiments à Bourgueil,
  • une parcelle dans un site patrimonial sensible à Candes-Saint-Martin,
  • une réhabilitation en coeur de bourg à Gizeux,
  • un dernier secteur constructible en zone inondable à Saint-Clément-des-Levées,
  • un talus à forte pente à Turquant.

Ce concours a pour objectif d’initier une réflexion autour de l’architecture contemporaine.
Il n’a pas vocation à trouver une solution “ clé en main ” pour chacune des six communes. Les atouts et faiblesses des propositions sont repris dans un document pratique destiné à aider les autres communes du Parc aux projets similaires.