Vous êtes ici : Accueil / Animations scolaires / Pierre et troglo / Thème Pierre et troglo / Troglodytisme

Troglodytisme

Le troglodytisme sur le territoire du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine

Dès l’époque romaine, les hommes commencent à creuser les coteaux pour en extraire cette pierre tendre de tuffeau qui se taille facilement avant de durcir quand elle est à l’air libre. On l’exploite sans interruption jusqu’au XIXe siècle à proximité des voies d’eau, comme la Loire et la Vienne, pour être transportée en bateau.

Habitats paysans, chapelles ou logis seigneuriaux, les troglodytes se creusaient facilement dans le tuffeau ou, comme aux environs de Doué-la-Fontaine, dans des dépôts coquilliers de l’ère Tertiaire : le falun. Ces cavités souterraines représentent aujourd’hui un réseau de plus de 1000 kilomètres pour la région du  Saumurois ! 

Le troglodytisme de coteau

Le tuffeau n’est pas extrait de carrières à ciel ouvert mais de labyrinthes de galeries (les « billes »), creusées perpendiculairement à la paroi rocheuse. On trouve des troglodytes de coteau sur les bords de la Loire et dans les petites vallées de ses affluents, à Chinon ou Villaines-les-Rochers.

Jadis, dans ces « tuffières », travaillaient les « perreyeux ». Au siècle dernier, les demandes très importantes de la construction attiraient et fixaient un nombre important d’artisans. On estimait de 250 à 300 le nombre de carrières en Maine-et-Loire et à plus de 3 000 le nombre de perreyeux.

Le troglotytisme de plaine

En Anjou, autour de Doué-la-Fontaine, les hommes exploitaient le falun, une roche faite de sables coquilliers, appelée « grison ». Son exploitation remonte au Moyen Âge. Aujourd’hui, il n’est plus exploité.

L’extraction se pratiquait en carrières souterraines mais d’une manière différente de celle adoptée par les carriers exerçant en terroir de tuffeau. Elle se faisait en effet verticalement depuis le sol, et non en souterrain, comme le tuffeau. Ce mode d’extraction unique permettait au propriétaire de préserver son terrain tout en exploitant le sous-sol, les carriers étant dans la région de Doué, avant tout agriculteurs.

L'extraordinaire densité de cet habitat est spécifique à la région de Saumur et ne se trouve nulle part ailleurs en France. Il s'organise autour d'une cour sur laquelle donne toutes les pièces. Discret, on le repère surtout à ses cheminées qui sortent du sol.

Des habitats creusés

Un troglodyte est l’occupant d’une habitation creusée dans la roche que l’on appelle « cave ». Toutes les cavités dont le coteau est truffé sont dues à la main de l’homme et non à une particularité naturelle du terrain. Elles sont donc artificielles.

L’apparition du troglodytisme est liée à l’exploitation des carrières souterraines de tuffeau, qui se développa aux XIe et XIIe siècles. Petit à petit, les carriers ont récupéré pour leur usage personnel les galeries abandonnées, le rocher constituant à la fois une source de revenus et un refuge. Cette architecture dite « en creux », est un modèle d’intégration de l’habitat au milieu naturel.

De plaine ou de coteau, en tuffeau ou en falun, les logements troglodytiques étaient sûrs et isothermes. Leur entretien ne coûtait rien et l’on pouvait les agrandir au gré des circonstances puisque quelques coups de pique suffisaient à agrandir une pièce, à tailler une banquette ou à ouvrir une niche dans l’épaisseur des parois.

Vivre sous terre permettait d’échapper aux brusques variations de température et aux éventuelles attaques ennemies en ces temps troublés.

En savoir plus

 

 
Plus sur ce thème

Découvrez les spécificités du territoire

Petit patrimoine - Géologie - Troglodytisme

Exposition sur les lavoirs

Documentation

Documents, ouvrages, outils pédagogiques...

Consultez la base de données du Centre de ressources

Lien vers la base CEDRE

Classes 2016-17

Lien vers la carte des classes 2016-17 et la présentation de leur projet.

Pour accéder au descriptif, cliquez sur les icones. Si plusieurs classes participent dans une école, faites dérouler les fiches projet en cliquant sur les flèches noires en bas de la petite fenêtre qui s’affiche.

Inscription écoles CCSMT

Pour inscrire votre classe ou votre groupe d'enfants aux projets éducatifs proposés par la Communauté de Communes de Sainte Maure de Touraine, merci de remplir ce formulaire avant le 25 novembre.

Lien vers le formulaire