Vous êtes ici : Accueil / Interventions scolaires / Pierre et troglo / Thème Pierre et troglo / Géologie des paysages

Géologie des paysages

Géologie des paysages du territoire du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine

Les dépôts de sédiments successifs

Au cours des temps géologiques, de multiples invasions marines ont déposé successivement des sédiments. À chaque retrait de la mer, les terres étaient soumises à d'intenses phénomènes d'érosion qui duraient jusqu'à la nouvelle immersion. Alors, la sédimentation reprenait et de nouveaux sédiments venaient recouvrir les précédents.

Cet empilement de dépôts sédimentaires recouvre les roches cristallines (granits, schistes..), vestiges d'une très ancienne chaîne de montagne datant de l'ère Primaire.

La formation du tuffeau

Le tuffeau est une roche calcaire qui s'est formée à l'ère Secondaire, durant la période géologique du Crétacé.  Il y a environ 90 millions d’années, suite à une progressive montée des eaux, les océans atteignent des niveaux exceptionnels et recouvrent les actuelles régions de l’Anjou, de la Touraine, du Berry et de la Sologne.

Cette Mer de la Craie est alors comparable, par sa faune et le climat de l’époque, aux mers tropicales d’aujourd’hui. Durant les 30 millions d’années se dépose au fond de cette mer une boue calcaire, composée à la fois de restes d’organismes marins (mollusques, planctons, algues microscopiques) et de fragments de roches, arrachés au continent par les cours d'eau et déposés sous forme d’alluvions.

Cette boue meuble et gorgée d’eau va ensuite progressivement et lentement se transformer en roche, notamment sous l’effet de la pression, formant des bancs allant jusqu’à 40 m d’épaisseur.

La formation du falun

Comme le tuffeau, le falun est une roche sédimentaire calcaire. Datant de l’ère Tertiaire, il n’est âgé que de 10 millions d’années. Il est issu d’une nouvelle transgression marine, sans commune mesure avec la précédente. Le quart Nord-Ouest de la France, à l’exception de la Bretagne, est alors recouvert par la Mer des Faluns. Là encore, les sédiments marins se déposent mais le dépôt s’avère moins dense et homogène. La profondeur des océans est en effet plus faible, les courants marins plus forts et la période de transgression plus courte.

Un dépôt compact se forme dans de rares cuvettes, comme celle de Doué-la-Fontaine. Là, cas exceptionnel, le banc atteint jusqu’à 20 m d’épaisseur et il se présente sous la forme d’une roche coquillière particulièrement dense et homogène, mêlant sable et débris fossilisés. Partout ailleurs, le falun se présente sous forme de bancs de sable dispersés. La présence dans le falun de restes d’organismes marins (baleines, requins) et terrestres (singes, hyènes, éléphants) montre que la région de Doué-la-Fontaine était alors une zone littorale et marécageuse, de climat tropical.

Le creusement des vallées

Lors des derniers millénaires, la Loire et ses affluents creusent de profonds sillons dans cette craie, formant les coteaux visibles aujourd’hui, comme celui de Chinon en bordure de Vienne ou de Montsoreau, Saumur et Gennes en bord de Loire. On retrouve également d’importants bancs de tuffeau en plaine, autour de Saint-Cyr-en-Bourg, Brézé et Chacé.

 

 
Plus sur ce thème

Découvrez les spécificités du territoire

Petit patrimoine - Géologie - Troglodytisme

Exposition sur les lavoirs

Dates réunion de préparation

Pour confirmer leur inscription les enseignants du primaire rencontrent les intervenants et le Parc en octobre.
Lien vers les dates des réunions

Demande de subvention

Lien vers le formulaire d'attestaton de réalisation d'animation